"Il a été le deuxième soldat français tué au Mali", payant "le prix de la solidarité", a affirmé M. Valero au cours d'une réception donnée dans sa résidence à Bruxelles.

Le sergent-chef Harold Vormezeele, 33 ans, légionnaire du 2ème régiment étranger de parachutistes (REP) de Calvi (Corse), avait été tué lors d'un accrochage dans le massif de l'Adrar des Ifoghas à une cinquantaine de km au sud de Tessalit (nord-est du Mali).

D'origine belge, naturalisé Français en 2010, il s'était engagé à l'âge de 19 ans dans la Légion étrangère le 24 février 1999. Formé au 4ème régiment étranger de Castelnaudary, il avait intégré le 2ème REP le 22 juillet 1999. Il avait été promu sergent-chef le 1er juillet 2010, deux mois après sa naturalisation.

Il avait sauté en parachute sur Tombouctou avec son unité dans la nuit du 27 au 28 janvier. Auparavant, il avait servi en