Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Honneur et Patrie

Honneur et Patrie

541 975 - Ce blog est dédié aux Troupes AéroPortées d'hier et aujourd'hui (et pas que) et par St Michel, vive les Paras !


Carcassonne. Comment ils ont arnaqué l'armée

Publié par Honneur et Patrie sur 17 Mai 2013, 13:27pm

Catégories : #3ème RPIMa

Des régiments comme celui de la légion étrangère à Castelnaudary auraient bénéficié de singuliers arrangements./ Photo DDM, archives.

Des régiments comme celui de la légion étrangère à Castelnaudary auraient bénéficié de singuliers arrangements./ Photo DDM, archives.

 

Le parquet de Marseille a ouvert une information judiciaire visant des sociétés de déménagement qui auraient surfacturé certaines de leurs prestations au Ministère de la Défense. Des légionnaires, ainsi que des marsouins carcassonnais ou castrais auraient également bénéficié de «cadeaux».

Surfacturations, rétro-commissions et autres petits arrangements, le vaste marché du déménagement des militaires vers l'outre-mer est, depuis deux jours, dans le collimateur du parquet de Marseille, qui vient d'ouvrir une information judiciaire contre X. À l'origine de cette affaire : un homme, Marcel Barthélémy, le gérant de la société Castel Dem. Lorsqu'en 2007, il rachète avec son épouse la société Clarac où il investit toutes ses économies, le marché est florissant. Mais trois ans plus tard, tout s'effondre sans raison apparente. «En 2009, explique son avocat, le bâtonnier Stéphane Cabée, mon client avait réalisé un chiffre d'affaires de 617 000 € rien qu'avec les militaires dont 367 000 € réalisés vers l'Outre-mer». En 2012, le CA militaire tombe à 107 000 €. Depuis le 11 juin dernier, Castel Dem est en redressement judiciaire. Marcel Barthélémy s'interroge. Ses tarifs sont parmi les plus bas du marché. Mais cela ne suffit pas. Ce sont ses commerciaux qui vont lui apporter un début de réponse. «Mes commerciaux, explique le patron de Castel Dem, m'ont dit qu'en n'offrant pas de cadeaux, nous n'aurions pas les marchés». Mais Marcel Barthélémy ne veut pas y croire jusqu'à ce jour où un militaire lui avoue : «Vous n'êtes pas assez dy

http://www.ladepeche.fr/article/2013/05/17/1627785-armee-de-bien-juteux-demenagements.html

Carcassonne. Comment ils ont arnaqué l'armée

Publié le 17/05/2013 à 03:46, Mis à jour le 17/05/2013 à 07:59 | 11

 

Des régiments comme celui de la légion étrangère à Castelnaudary auraient bénéficié de singuliers arrangements./ Photo DDM, archives.

Des régiments comme celui de la légion étrangère à Castelnaudary auraient bénéficié de singuliers arrangements./ Photo DDM, archives.

Le parquet de Marseille a ouvert une information judiciaire visant des sociétés de déménagement qui auraient surfacturé certaines de leurs prestations au Ministère de la Défense. Des légionnaires, ainsi que des marsouins carcassonnais ou castrais auraient également bénéficié de «cadeaux».

Surfacturations, rétro-commissions et autres petits arrangements, le vaste marché du déménagement des militaires vers l'outre-mer est, depuis deux jours, dans le collimateur du parquet de Marseille, qui vient d'ouvrir une information judiciaire contre X. À l'origine de cette affaire : un homme, Marcel Barthélémy, le gérant de la société Castel Dem. Lorsqu'en 2007, il rachète avec son épouse la société Clarac où il investit toutes ses économies, le marché est florissant. Mais trois ans plus tard, tout s'effondre sans raison apparente. «En 2009, explique son avocat, le bâtonnier Stéphane Cabée, mon client avait réalisé un chiffre d'affaires de 617 000 € rien qu'avec les militaires dont 367 000 € réalisés vers l'Outre-mer». En 2012, le CA militaire tombe à 107 000 €. Depuis le 11 juin dernier, Castel Dem est en redressement judiciaire. Marcel Barthélémy s'interroge. Ses tarifs sont parmi les plus bas du marché. Mais cela ne suffit pas. Ce sont ses commerciaux qui vont lui apporter un début de réponse. «Mes commerciaux, explique le patron de Castel Dem, m'ont dit qu'en n'offrant pas de cadeaux, nous n'aurions pas les marchés». Mais Marcel Barthélémy ne veut pas y croire jusqu'à ce jour où un militaire lui avoue : «Vous n'êtes pas assez dy

Carcassonne. Comment ils ont arnaqué l'armée
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents